L’exposition Rimbaud photographe

En mars 1883, Arthur Rimbaud — qui a quitté l’Europe et tourné le dos à la littérature pour commencer une autre vie dans la région de la Corne de l’Afrique — fait venir de Lyon un appareil photographique et « les ingrédients pour une campagne de deux ans ». Installé à Harar, en Éthiopie, il se fait photographe. Son projet : capturer « des choses curieuses », types et paysages, pour les donner à voir en France, où ça n’est pas connu ; faire des photographies et des cartes pour illustrer un ouvrage sur Harar et le pays Galla. Il vendra aussi ses portraits. En mai, il a commencé le travail et envoie à sa mère et à sa soeur Isabelle trois « photographies de moi-même par moi-même », trois autoportraits où étrangement son visage est illisible.

Plus d’information sur le site de l’exposition.

Print Friendly, PDF & Email

0 comments on “L’exposition Rimbaud photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.